Le collectif Bonus participe de façon active à la sensibilisation des publics au travail de création des artistes et à la diversité des démarches artistiques dans le domaine des arts visuels. Il s’agit de favoriser le dialogue, d’encourager la curiosité, l’expérimentation et d’ouvrir des pistes de réflexion.

Nous accueillons et organisons régulièrement des temps privilégiés de rencontre entre artistes et publics, des visites d’ateliers, des conférences, des ateliers de pratiques artistiques avec des scolaires, des centres de loisirs…

Médiation

27.02.20

Site Félix Thomas 39 rue Félix Thomas 44000 Nantes

organisé par Collectif Bonus et Centre de loisirs ACCOORD encadré par Charlie Youle

Robots

Il s’agit d’un atelier d’assemblage pour fabriquer des machines et des robots en volume à partir d’éléments géométriques en carton et blocs de mousse, peinture et des vrais composants électroniques (résistences, leds, condensateurs etc). Charlie youle Le matin : On aborde le sujet de l’électronique par une courte démonstration de (…)

Il s’agit d’un atelier d’assemblage pour fabriquer des machines et des robots en volume à partir d’éléments géométriques en carton et blocs de mousse, peinture et des vrais composants électroniques (résistences, leds, condensateurs etc). Charlie youle

Le matin :

On aborde le sujet de l’électronique par une courte démonstration de mini projets électroniques avec piles, leds et moteurs. On pourra faire des « brushbots » des petits robots fabriqués avec une brosse a dent qui peut se déplacer à l’aide d’un moteur vibratoire.

Ensuite les enfants vont assembler des éléments avec de la colle et scotch masquage pour faire leur machines ou robots. Les assemblages seront peint avant la fin de la matinée.

L’après-midi :

Sera consacrée à la décoration des machines : les enfants pourront attacher des boutons et des vrais composants, des étiquettes avec les numéros de séries, des tableaux de bords etc. Il sera aussi possible de mettre des leds pour ajouter des petites lumières.

https://martinandyoule.squarespace.com/

 

Médiation

25.02.20

Site Félix Thomas 39 rue Félix Thomas 44000 Nantes

organisé par Collectif Bonus et le centre de loisirs ACCOORD encadré par Caroline Molusson

Carrément invisible

Ce projet a pour origine certaines de mes oeuvres qui interrogent la notion d’invisibilité. Il s’agit de On n’y voit rien : lettres découpées dans du plexiglas fixées au mur et dont on ne voit que l’ombre. Ainsi que de l’oeuvre Cela reste à voir : une sculpture qui se (…)

Ce projet a pour origine certaines de mes oeuvres qui interrogent la notion d’invisibilité. Il s’agit de On n’y voit rien : lettres découpées dans du plexiglas fixées au mur et dont on ne voit que l’ombre. Ainsi que de l’oeuvre Cela reste à voir : une sculpture qui se met en mouvement de façon si brève que le spectateur n’est pas certain de l’avoir vue bouger. La peinture MIse en attente est une ligne d’aquarelle ayant coulé sur le mur, elle est très ténue et résiste aussi au premier regard. Ces oeuvres questionnent notre regard et aussi notre attente sur l’art.

Je souhaite attirer l’attention des enfants sur notre capacité à observer. En prenant pour point de départ les oeuvres pré-citées et le monochrome de Malévitch Carré blanc sur fond blanc, de 1918, je propose aux enfants de réaliser des oeuvres blanc sur blanc.

Les trois heures d’atelier se déroulent comme suit :

La première partie de la séance consiste à les faire réfléchir sur les matériaux et techniques à utiliser pour réaliser un carré blanc sur fond blanc. Cette étape doit permettre aux enfants d’aller chercher dans leur environnement quotidien des outils de création : farine, fil blanc, colle blanche ou transparente, scotch, craie, etc, tout ce qui est blanc ou transparent peut-être utilisé. Certains dessins peuvent être photographiés puis imprimés, car éphémères s’ils sont réalisés avec des glaçons, des oeufs montés en neige, de la mousse de savon, etc.

Le but est de leur montrer que le champ d’expérimentation est illimité et de les accompagner dans le choix de leur matériau, de les inciter à essayer leurs idées même les plus inattendues, c’est l’expérimentation et une grande ouverture à l’imaginaire qui est favorisée.

La dernière phase de l’atelier sera un temps de bilan et d’observation des oeuvres réalisées, elle permet de voir que malgré la tentative d’invisibilité on distingue beaucoup de détails, que des jeux subtils sur les nuances de gris se sont faits. On parvient ainsi à apprécier le vide, l’infime et à affiner son regard.

Les dessins et photographies seront accrochés avec les enfants en les incitant à faire des essais avant de prendre une décision afin de rythmer leur accrochage. Cet accrochage aura lieu après les trois heures d’ateliers et suite au temps de rangement et de nettoyage de la salle de travail.

http://www.carolinemolusson.com/

Médiation

25.02.20

Site Félix Thomas 39 rue Félix Thomas 44000 Nantes

organisé par Collectif Bonus et Centre de loisirs ACCOORD encadré par Blandine Brière

Atelier avec Blandine Brière

Enjeux Être à l’écoute, observer, je propose un atelier autour de la matière sonore.
Le son pour un temps livre sa matière, chaleureuse ou sèche, brute ou travaillée, enveloppante ou éloignée… Laisser résonner son langage, récupérer des matières de notre environnement direct et les provoquer, projetant leurs identités. Ce projet propose (…)

Enjeux

Être à l’écoute, observer, je propose un atelier autour de la matière sonore.
Le son pour un temps livre sa matière, chaleureuse ou sèche, brute ou travaillée, enveloppante ou éloignée…
Laisser résonner son langage, récupérer des matières de notre environnement direct et les provoquer, projetant leurs identités.
Ce projet propose de jouer avec la perception, de développer un imaginaire personnel, un langage propre, exprimer une émotion, émettre un point de vue. L’atelier s’adaptera selon l’âge des enfants.

Premier temps : rencontre

Matin : 1h30

Un premier temps de rencontre me permettra d’introduire l’univers sonore qui nous entoure au quotidien de façon ludique, pour ensuite présenter ma démarche artistique de l’appropriation de la matière sonore.
Qu’est ce qu’un son ?
Une sorte de laboratoire me permettra de leur expliquer le phénomène sonore par l’ondulation, nous pourrons par exemple voir l’impact d’un caillou sur l ‘eau.
Nous aborderons également les fréquences, la hauteur du son, pour distinguer l’aigu des médiums et des graves, cela peut se faire en jouant sous forme de blind test avec des fréquences pures et comprendre les notes de musique associée à une fréquence.

Ce temps d’échange me permettra d’aborder mon travail plastique, ainsi que celui d’autres artistes ayant une démarche voisine. Cette présentation se fera sous forme de questions, il s’agit d’enrichir le vocabulaire des enfants, pour traduire les émotions, à l’écoute de différentes pièces sonores sans connaître les installations auxquelles elles réfèrent.
J’aimerais que le travail d’écoute puisse stimuler l’imaginaire et les guider pour développer un champ lexical de l’intention. Puis nous pourrons réécouter les créations sonores en regardant les images des installations auquelles elles réfèrent.
Cette session d’écoute abordera également comment le son représente un personnage, un lieu, une époque.
Nous pourrons aussi analyser comment il souligne un mouvement ; courir, galoper, tournoyer, planer, caresser …

Deuxième temps : Pratique
Comment représente t-on un son ?

Après-midi : 1h30

Après cette première partie d’intervention qui brosse un portrait du son plusieurs ateliers de pratique pourront être menés, en résonance avec ces notions fraîchement acquises.
L’idée est simple, chaque enfant est invité à choisir une image de « son » paysage, puis de réaliser sa partition: un atelier dessin qui permettra de comprendre les sons de façon imagée.

Collecte d’image, présentation de son image.

Travailler en équipe, c’est un axe prioritaire de ces ateliers, mettre en commun les recherches de chacun pour une mise en valeur globale et individuelle de chacune des partitions.
Apprendre à réaliser un projet dans une démarche collective, en prenant en compte les potentialités du groupe et les objectifs fixés avec l’enjeu de l’exposition.

Nous prendrons le temps de découvrir le travail d’artistes qui jouent avec la représentation du son en image. Pour exemple, cela pourra donner lieu à la découverte de l’exposition de Bernie Krause à la fondation Cartier Le grand orchestre des animaux, ayant de nombreux documents collectés sur ce travail, je pourrais partager avec les enfants sa démarche de bio acousticien et son mode de représentation.

J’envisage également de montrer comment sur une partition dessiner des sons qui ne sont pas des notes. En m’appuyant sur la partition dessinée réalisée pour la chorale de l’installation sonore Dessous, nous pourrons créer la partition pour un paysage sonore.

Ces actions visent à permettre aux enfants de s’approprier des outils, des techniques et méthodes de travail qui viennent enrichir leurs capacités d’expression et leur sensibilité artistique, dans un contexte expérimental.

Chacun est libre de proposer sa vision de son environnement direct, d’interpréter le mot paysage.
Les « musiciens » racontent une histoire, toujours en rapport avec le paysage de départ, en notant les bruitages, leur ordre d’apparition, l’intensité sonore…
Les enfant garderont en trace de cet atelier cet objet « paysage sonore », son image.

http://blandinebriere.blogspot.com/

Médiation

27.02.20

Site Félix Thomas 39 rue Félix Thomas 44000 Nantes

organisé par Collectif Bonus et Centre de loisirs ACCOORD encadré par Bevis Martin

Comics !

Atelier de pratique artistique avec Bevis Martin L’univers de ‘comics’, petit BDs hebdomadaire britanniques débordant de gags et de personnages farfelus, est très peu connu en France. Ces BDs, extrêmement populaire il y a 40 ans, un peu moins aujourd’hui, ont des styles de dessin très variés et souvent intéressant. (…)

Atelier de pratique artistique avec Bevis Martin

L’univers de ‘comics’, petit BDs hebdomadaire britanniques débordant de gags et de personnages farfelus, est très peu connu en France. Ces BDs, extrêmement populaire il y a 40 ans, un peu moins aujourd’hui, ont des styles de dessin très variés et souvent intéressant. En plus ils ont plein d’éléments qui donnent des idées sur la culture Britannique et de aspects de la vie quotidienne comme la nourriture et les passetemps (et comme les archétypes de ces BD ont émergé dans les années 40, souvent plutôt ‘historique’), et de l’humour bien particulier (les jeux de mots craignos, des rébus…). On y trouve des personnages doué des super pouvoirs absurdes ou des super-héros improbable comme Bananaman (un façon de se moquer des BD américains), des objets magiques, aussi que un aperçu de l’école britannique et ces professeurs, et bien sûr des farces et des bêtises.

Enfant j’étais passionné de ces BDs – ils m’ont beaucoup marqué dans ma pratique artistique où l’humour, le spontanéité, le détournement des codes, et l’inventivité dans le dessin sont souvent important.

Je propose donc d’aborder des activités de dessin, de création des personnages et histoires avec ces BDs comme point de départ et par ceci de arriver aussi à un approche ludique au langue anglais.

J’ai déjà mené un atelier avec la même principe avec un groupe d’enfants d’une école primaire avec des résultats très intéressants et beaucoup d’enthousiasme de la part des enfants.

Bevis Martin

Déroulement: 9:30 -11:00

Présentation des BD anglais (Beano, Nutty), leur histoire, leur particularités (les thématiques – école, farces, tyrans…), les jeux des mots, les blagues et les ‘punchlines’, les styles de dessin, etc et des différences entre les BD en France et le Royaume-Uni.

Croquis préliminaires et notes pour idées des personnages, d’un titre, d’histoires.

14:30 – 16:00

Dessins des cases ou utilisation des cas deja dessiné; dessiner un histoire d’une page sur papier A3, d’abord en crayon et puis (si il reste du temps) retracé en encre et coloré.

Matériel: crayons bois, feutres fins et feutres ‘pinceau’, feutres couleur, papier A3

Médiation

30.01.20

39 rue Félix Thomas 44000 Nantes

organisé par Collectif Bonus encadré par Sylvie Gabet Lebrec (proffesseure d'arts visuels au Lycée Saint Stanilas)

Visite d’ateliers à Félix Thomas

Visites des ateliers de Julie Knaebel et Charlie Youle & Bevis Martin à Félix Thomas par des élèves de terminal du lycée Saint Stanislas (Nantes).

Visites des ateliers de Julie Knaebel et Charlie Youle & Bevis Martin à Félix Thomas par des élèves de terminal du lycée Saint Stanislas (Nantes).

Médiation

03.10.19

Public adulte organisé par Collectif Bonus & Fonds métropolitain pour la culture encadré par Laurent Moriceau, Agathe Bergel

Médiations et mécénat

Grâce au Fonds métropolitain pour la culture, plusieurs entreprises sont devenues mécènes des projets Bonus depuis 2019. Ils contribuent au développement de nos projets de création : projets de résidences d’artistes, d’expositions, projets de grands évènements tel que le Wave (Week-end arts visuels). Ces entreprises participent aussi aux projets de (…)

Grâce au Fonds métropolitain pour la culture, plusieurs entreprises sont devenues mécènes des projets Bonus depuis 2019. Ils contribuent au développement de nos projets de création : projets de résidences d’artistes, d’expositions, projets de grands évènements tel que le Wave (Week-end arts visuels). Ces entreprises participent aussi aux projets de médiation auprès des jeunes publics via des visites d’ateliers ou des ateliers de pratiques artistiques…

Plusieurs dispositifs de contreparties sont proposés aux mécènes notamment la présentation du travail d’artistes en entreprise sous la forme de conférences et de prêts d’oeuvres mais aussi sous la forme de création artistique pour des événements : stand-up, ateliers participatifs, projections de films, expositions, remise d’oeuvres imprimées …

Remerciements à nos mécènes 2019 : le Groupe Launay, GSF Celtus, Propreté et Services et à KPMG.